Aides et prises en charges financières


Selon les besoins et le statut des personnes, les possibilités de prises en charge sont étudiées.

  

Pour les personnes âgées :

  • L'Allocation personnalisée d'autonomie ( A.P.A ) versée par le Conseil Départemental.
  • L'Aide Sociale versée par le Conseil Départemental.
  • La ANGDM, CNRACL et la MSA, et les différentes caisses de retraite.
        Les Mutuelles.

Pour les personnes handicapées :

  • La Prestation de compensation du Handicap ( P.C.H ).
  • L'Allocation Compensatrice pour Tierce Personne ( A.C.T.P. ).
  • La Majoration Tierce Personne ( M.T.P.).
  
 Pour les personnes de tous âges :
   
    Les Compagnies d'Assurance et les Mutuelles.
    La Caisse Primaire d'Assurance Maladie.
    Le CESU ( Chèque Emploi Service Universel ) délivré par les caisses de retraites, les organismes bancaires, les
    comités d'entreprise,.....). 
      

Une participation financière peut rester à la charge du bénéficiaire en fonction de ses ressources.


Aide fiscale

 

( document d'information des clients et des usagers en matières fiscale )

Les particuliers qui ont recours à des services à la personne visés à l'article L129-1 du code du travail, fournis par une entreprise agréée, bénéficient d'une aide fiscale ( article 199 sexdecies du code général des impôts ).

Cette aide fiscale concerne les personnes domiciliées en France, et qui, dans l'année, ont supporté des dépenses au titre des sommes facturées par une entreprise agréée, prestataire de services à la personne.

L'emploie doit être exercé à la résidence du contribuable ou d'un de ses ascendants remplissant les conditions prévues au 1er alinéa de l'article L232-2 du Code de l'action sociale et des familles.

 

L'aide fiscale : crédit d'impôt ou réduction d'impôt, qui peut en bénéficier ?

Le crédit d'impôt :

L'aide prend la forme d'un crédit d'impôt lorsque les dépenses ont été acquittées par :

  • Les Contribuables célibataires, veufs ou divorcés.
  • Les personnes mariées ou pacsées soumises à une imposition commune.

La réduction d'impôt :

L'aide fiscale prend la forme d'une reduction d'impôt pour toutes les personnes non concernées par le credit d'impôts :

  • Les couples dont un des membres ne travaille pas et n'est pas inscrit comme demandeur d'emploi.
  • Les retraités.
      

Remarque :Seule les factures acquittées par carte bancaire, prélèvement, virement, titre universel ou interbancaire de paiement ou par chèque, soit par CESU ouvre droit à l'aide fiscal.

 

Quel est le montant de cette aide fiscale?

Elle est calculée au taux de 50% sur les montants des dépenses de services supportés par le particulier, par foyer fiscal. Les fournitures n'ouvrent pas droit à l'aide fiscale, ni au taux réduit de TVA.


Plafonds

Dans la majorité des cas, le plafond des dépenses ouvrant droit à réduction d'impôt est à 12 000€. Il est majoré de 1 500€ dans la limite de 15 000€ dans les cas suivants:

  • par enfant mineur compté à charge ( 750€ si l'enfant est en residence alternée ).
  • par enfant rattaché.
  • par membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans à charge.

Le plafond est de 20 000€ si un membre de votre foyer fiscal est titulaire de la carte d'invalidité d'au moins 80% ou d'une pension d'invalidité de 3eme catégorie.

 

Formalités à accomplir

Pour bénéficier de cette aide fiscale, le particulier doit inscrire dans sa déclaration de revenus ( cases DB, DF, DG, et DL ) les sommes dépensées et joindre l'attestation fiscale annuelle établie par le prestataire agréé.
Le particulier doit conserver à fin de contrôle, les factures remises par ce prestataire de services.

Le cas échéant, joignez une copie de la carte d'invalidité ou une copie du récépissé ou de l'accusé de réception de la demande si la carte demandée en 2012 n'est pas encore attribuée, une copie de la décision d'attribution à une pension d'invalidité de 3 eme catégorie de la caisse primaire d'assurance maladie.